La Cour suprême de Slovénie a annulé la condamnation d’un collaborateur nazi, Leon Rupnik

La Cour suprême de Slovénie a annulé la condamnation pour haute trahison d’un collaborateur nazi, Leon Rupnik, qui a été exécuté en Yougoslavie peu après la Seconde Guerre mondiale, a rapporté mercredi le Centre culturel juif (CCJ) de Ljubljana.

La Cour suprême a estimé que le procès de Rupnik par le pouvoir judiciaire sous les dirigeants communistes de la Yougoslavie était « injuste ».

« Nous avons été choqués et profondément préoccupés par la décision », a réagi le directeur du Centre culturel juif (JCC) de Ljubljana, Robert Waltl.

« Cette décision honteuse constitue une déformation choquante de l’histoire de l’Holocauste et une insulte horrible aux nombreuses victimes de Rupnik et à leurs familles », a écrit l’historien Efraim Zuroff du Centre Simon-Wiesenthal, dans une lettre adressée à l’ambassadeur de Slovénie en Israël.

« Nous vous prions de bien vouloir transmettre rapidement notre protestation aux autorités slovènes compétentes afin que les mesures appropriées puissent être prises pour réparer les dommages énormes causés par cette décision injuste de la Cour suprême slovène », a ajouté Zuroff.

La police dirigée par Rupnik a organisé les arrestations et les déportations des Juifs slovènes de Ljubljana et de ses environs dans les années 1943 et 1944, selon la communauté juive locale.

Сommentaires:

Chargement ...