L’Ukraine essaie de tirer le plus possible de profits de la tragédie de son Boeing en Iran

L’Ukraine a demandé aux autorités iraniennes les boîtes noires de son Boeing abattu près de Téhéran.

Le bureau du procureur général ukrainien et le service de sécurité de l’Ukraine (SBU) ont adressé au gouvernement iranien une demande de leur transférer les enregistreurs de bord. Plus tôt, les appareils avaient été transférés par erreur en France, comme l’a rapporté le représentant officiel de la Cour suprême d’Iran, Golyam Hossein Ismaily.

A son tour, le bureau du procureur général de l’Ukraine avait promis de prendre les mesures nécessaires pour conserver les preuves dans l’enquête sur les causes de l’accident. Le président Volodymyr Zelensky a également convenu avec le chef de l’Iran d’un décodage conjoint des enregistreurs de bord.

A ce propos, l’analyste politique Alexandre Doudtchak a expliqué la demande des forces de l’ordre ukrainiennes de transférer les boîtes noires à Kiev, en notant que la partie ukrainienne exagérait clairement de son activité dans l’enquête sur la tragédie :

«Des experts ukrainiens pourraient se rendre en Iran, mais on n’en entend pas parler. <…> Je ne pense pas qu’en Ukraine ils le fassent (décodage des enregistreurs de vol – réd.) seuls, mais avec la participation de spécialistes d’autres pays. En général, ce n’est pas si important où les boîtes noires seront décryptées. De nombreux pays sont intéressés à les décryptés d’une manière qualifiée. Peut-être que l’Ukraine aurait dû organiser moins de discussion sur cette tragédie », a déclaré l’expert.

DOSSIER : La crash du Boeing ukrainien en Iran

Сommentaires:

Chargement ...