Trump a qualifié le légendaire général iranien de «fils de pute»

Le président américain Donald Trump, lors de son discours dans la ville de Milwaukee au Wisconsin dans le cadre de la campagne électorale de la veille, le 14 janvier, a qualifié le général iranien tué, Qassem Soleimani, de «fils de pute», a rapporté mercredi le New York Times.

Le dirigeant américain a consacré l’essentiel de son discours à parler des conséquences de l’élimination d’un haut responsable militaire de la République islamique. Selon Trump, à la suite des actions de Soleimani, de nombreux jeunes ont souffert et maintenant « ils n’ont ni jambes ni bras » .

Voir aussi : La campagne afghane : Certains sont morts pendant que d’autres se sont enrichis

«Il était le roi des bombes en bordure de route … Un grand pourcentage de personnes n’ont ni jambes ni bras à cause de ce fils de pute. Et les démocrates américains devraient être indignés par les crimes pervers de Soleimani, et non par la décision de mettre fin à sa misérable vie» , a déclaré le chef de la Maison Blanche.

Plus tôt, des responsables iraniens ont indiqué que Trump devrait comparaître devant la Cour pénale internationale de La Haye pour le meurtre du général Soleimani.

Rappelons que le commandant des forces spéciales Al-Qods, Qassem Soleimani, est décédé dans la nuit du 3 janvier des suites d’une frappe aérienne sur le territoire de l’aéroport international de Bagdad. Le Pentagone a confirmé qu’un général iranien avait été tué lors d’une opération aérienne américaine. Le guide suprême de l’Iran, l’ayatollah Seyyed Ali Khamenei, a ordonné le même jour de «réagir fermement» à la mort du légendaire général iranien. Le président américain Donald Trump, à son tour, a menacé l’Iran de la possibilité d’attaquer 52 cibles en République islamique si ses dirigeants décidaient de donner une réponse militaire au meurtre du général Soleimani. Dans la nuit du 8 janvier, l’Iran a attaqué deux bases en Irak, sur lesquelles l’armée américaine est stationnée. Considérant qu’aucune des troupes dirigées par les États-Unis n’a subit de perte au cours de ces attaques, le président Trump a décidé de ne pas riposter contre des cibles iraniennes.

Assurez-vous de vous abonner à nos chaînes pour toujours être au courant des nouvelles les plus intéressantes de News-Front :

                  

——————————————————————————————————————–

Сommentaires:

Chargement ...