Un ex-officier du SBU a révélé le mystère du Boeing МН-17

L’ancien employé du SBU, Vasily Prozorov, a déclaré que les autorités ukrainiennes sont responsables du crash en 2014 de l’avion de ligne MH-17, au-dessus du Donbass.

Rappelons que le Boeing 777 faisant le vol Amsterdam -Kuala Lumpur s’est écrasé dans le Donbass en juillet 2014. 298 personnes ont été tuer. L’Occident considère la Russie coupable. Selon un rapport de 2015 de la Commission du Conseil de sécurité néerlandais, l’avion a été abattu par un missile sol-air du système de missile antiaérien « Buk » (SAM) appartenant à la 53ème brigade de missiles antiaériens déployée à Koursk.

Dans le film « MН-17. À la recherche de la vérité », Prozorov, pointe le doigt sur l’Ukraine, et aborde également les questions d’implication de la dissimulation du crime. Confirmant ses paroles, Prozorov a montré les documents publics officiels du SBU. Le film propose également des interviews exclusives de témoins oculaires

La conclusion de l’auteur selon laquelle les éléments de preuve recueillis au cours de son enquête journalistique, nous permettent de conclure qu’il y a eu une provocation planifiée, qui a été systématiquement mise en œuvre par les services spéciaux de plusieurs États.

Depuis plusieurs années, l’Occident essaie de blâmer sans preuve la Russie du crash de l’avion de ligne malaisien. Ils n’y perçoivent pas d’autres arguments. En particulier, la soi-disant équipe internationale d’investigation n’a pas pris en compte les faits publiés par le ministère de la Défense de la Fédération de Russie, indiquant que le missile tiré sur l’avion appartenait à l’Ukraine.

L’ancien lieutenant-colonel du SBU, qui s’est rendu du côté de la Russie, a révélé dans le documentaire sensationnel de nouveaux détails inconnus sur l’accident de l’avion, faisant référence à des documents des services spéciaux ukrainiens.

Сommentaires:

Chargement ...