Washington et Pékin pensent signer la « phase un » d’une paix commerciale

Le vice-Premier ministre chinois Liu He et le président américain Donald Trump doivent signer, mercredi 15 janvier, l’accord dit de « phase 1 » qui met en place les conditions pour sortir de la crise commerciale sino-américaine.

Washington a assuré que Pékin avait accepté d’augmenter considérablement les importations de certains produits américains, essentiellement agricoles, en 2020. La Chine devrait aussi améliorer la protection de la propriété intellectuelle pour mieux lutter contre les contrefaçons.

En échange, les États-Unis devraient baisser de moitié les droits de douane instaurés sur les exportations chinoises depuis un an. Cet impôt sur les marchandises importées sera néanmoins maintenu jusqu’à l’achèvement de la « phase 2 » de l’accord, a précisé mardi le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin. Les États-Unis renoncent aussi à imposer de nouveaux tarifs sur une large gamme de produits jusqu’à présent épargnés par ce conflit, comme les iPhone et les jouets fabriqués en Chine. Ces dernières sanctions devaient entrer en vigueur le 15 décembre dernier.

Tous les détails de l’accord commercial de « phase 1 » entre les deux pays seront rendus publics mercredi, jour de la signature du texte à la Maison blanche à 11 h 30 locales, à l’exception d’une annexe confidentielle précisant les montants des achats de produits américains par la Chine.

Сommentaires:

Chargement ...