Trois gendarmes blessés lors de deux opérations de contrôle

Trois gendarmes ont été blessés dans la nuit de mercredi à jeudi, un grièvement dans la Manche et deux dans le Haut-Rhin, au cours de deux opérations lors desquelles ils tentaient de stopper des véhicules, a-t-on appris auprès de la gendarmerie nationale.

« Régulièrement, les gendarmes sont victimes de violences lors de refus d’obtempérer », a-t-on commenté de même source.

Vers 22H00 mercredi, à Avranches (Manche), des gendarmes repèrent un véhicule volé et demandent à son conducteur de s’arrêter. Celui-ci refuse, les militaires jettent des « stop sticks » (sortes de herses) sur la chaussée pour l’obliger à obtempérer. Le véhicule contourne les obstacles et percute un des gendarmes. Ses collègues font alors usage de leurs armes, a-t-on expliqué de même source. Le gendarme grièvement blessé au bassin a été transporté à l’hôpital d’Avranche. Ses jours ne sont pas en danger. Un dispositif a été mis en place pour rechercher le conducteur. Quelques heures plus tard, vers minuit, un scénario similaire s’est produit dans l’Est.

À Bussang (Vosges), un véhicule est contrôlé en excès de vitesse. Les gendarmes du Thillot, une commune voisine, demandent au conducteur de s’arrêter. Il refuse et est pris en chasse par la patrouille de surveillance et d’interception de la gendarmerie.

À Thann (Haut-Rhin), le véhicule percute volontairement celui des gendarmes, blessant les deux militaires qui étaient à bord. Le conducteur a été placé en garde à vue, tandis que son passager a pris la fuite à pied. Les deux gendarmes blessés ont été transportés au centre hospitalier de Mulhouse.

Сommentaires:

Chargement ...