L’imposteur vénézuélien a fui le pays pour recevoir des instructions du Département d’État

Le « président » autoproclamé du Venezuela, Juan Guaido, a violé un décret lui interdisant de quitter le pays pour rencontrer le chef du Département d’État américain, Michael Pompeo.

Guaido s’est présenté dans la Colombie voisine, où il s’est entretenu hier avec le président local, Ivan Duque. A l’issue de la réunion, le chef de l’État a déclaré qu’il avait l’intention de « renforcer le soutien mondial pour parvenir à la liberté du Venezuela » .

Voir aussi : Trump a déclaré que les États-Unis bénéficiaient de bonnes relations avec la Russie et la Chine

Le lundi 20 janvier, Guaido rencontrera le conservateur américain, Michael Pompeo, pour discuter de ses activités révolutionnaires. Les États-Unis étudient maintenant les possibilités d’une nouvelle prise de sanctions, qui porterait gravement atteinte à l’économie de la République bolivarienne et, par conséquent, aux habitants du pays.

Comme News Front l’a signalé précédemment, une tentative de coup d’État a eu lieu au Venezuela il y a un an. Ensuite, l’opposant et protégé américain Juan Guaidó s’est proclamé «président» de la république à la place du chef légitime, Nicolas Maduro. Cependant, le manque de soutien du peuple et de l’armée a empêché Guaido d’atteindre son objectif.

Assurez-vous de vous abonner à nos chaînes pour toujours être au courant des nouvelles les plus intéressantes de News-Front :

                  

——————————————————————————————————————–

Сommentaires:

Chargement ...