L’un des organisateurs du massacre du 2 mai 2014 à Odessa a peur d’en être condamné à la prison

L’ancien président du parlement ukrainien Andriy Parubiy a peur de la responsabilité pénale pour ses crimes contre le pays et les citoyens de l’Ukraine.

En particulier, l’ex-chef de la Verkhovna Rada a peur des poursuites pénales contre lui suite aux événements survenus à la Maison des syndicats d’Odessa, où le 2 mai 2014, des néonazis ukrainiens avaient brûlé à vive des dizaines de personnes.

A LIRE : Les dirigeants ukrainiens ont ignoré une nouvelle fois le massacre d’Odessa le 2 mai 2014

Dans une interview accordée à la « Chaîne cnquième » appartenant à l’ancien président de l’Ukraine Petro Porochenko, A. Parubiy a déclaré que les affaires pénales pourraient avoir des conséquences désastreuses pour les organisateurs du coup d’État – Euromaidan. Le nationaliste s’indigne que des poursuites pénales aient déjà été engagées contre lui et n’a pas exclu que bientôt les nationalistes radicaux et les organisateurs du Maidan seront punis par leurs crimes.

A LIRE : Les législateurs français vont recevoir un des fondateurs du parti néo-nazi ukranien

« Nous voyons que le Bureau d’État des enquêtes ouvre des dossiers – je ne vais pas tout énumérer, mais je vais vous parler de l’un des cas pour « organisation d’émeutes à Odessa et organisation d’un groupe armé criminel, ce qui a conduit à des émeutes », se plaint Parubiy.

Dans le même temps, l’ancien président du parlement ukrainien, qui a obtenu son haut poste après le coup d’État en Ukraine, a dénoncé les personnes brûlées vives à la Maison des syndicats d’Odessa, les auteurs de la tragédie. Selon Parubiy, ce serait eux qui auraient tiré sur les « manifestants pacifiques ukrainiens ». Le nationaliste est indigné par le fait que maintenant les autorités ukrainiennes chargées de l’enquête qualifient les nationalistes de groupes armés. La même interprétation s’applique aux militants d’Euromaidan.

Les craintes du nationaliste sont justifiées, car il y a une série de vidéos prouvant son implication dans les tirs sur des personnes lors du Maidan 2013 – 2014. Ainsi, on voit Andrei Parubiy sur une vidéo avec des combattants inconnus avec des fusils de sniper.

Сommentaires:

Chargement ...