Une délégation tunisienne s’est rendue en Libye pour sauver des enfants de Djihadistes

Une délégation officielle tunisienne s’est rendue jeudi à Misrata dans l’ouest libyen pour procéder au rapatriement d’enfants de djihadistes qui auraient été tués en 2016 à Syrte, ex-bastion de Daech* en Libye, a annoncé le Croissant-Rouge libyen.

Les six enfants âgés de 3 à 12 ans, ainsi que des dizaines d’autres nationalités, étaient pris en charge durant trois ans par cette organisation humanitaire dans un centre d’accueil à Misrata, ville située à 240 km à l’ouest de Syrte, indique l’AFP.

Les enfants devraient être rapatriés jeudi, a précisé le Croissant-Rouge libyen dans un communiqué.

La police scientifique tunisienne s’y est rendue il y a un an pour prélever des échantillons ADN sur les enfants pour s’assurer de leur nationalité avant de les rapatrier.

Mais la lenteur de la procédure avait été dénoncée par des ONG, dont Human Rights Watch.

La Tunisie fut ces dernières années l’un des principaux pourvoyeurs de djihadistes au monde. À Tunis, les autorités ont évoqué le chiffre de 3.000 Tunisiens partis combattre à l’étranger. Un groupe de travail de l’Onu a lui parlé de plus de 5.000.

Plusieurs d’entre eux ont rejoint Daech* dans son fief libyen à Syrte, qui a été prise en décembre 2016 par les forces alliées au gouvernement d’union nationale basé à Tripoli, après des mois de violents combats.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Сommentaires:

Chargement ...