Le commerce russe avec l’Iran continue de croître malgré la pression

Le commerce entre l’Iran et la Russie a continué de croître au cours des deux dernières années, malgré des conditions extérieures difficiles, a déclaré TASS en référence au vice-ministre russe des Affaires étrangères Igor Morgulov.

«Malgré les conditions extérieures difficiles, le commerce russo-iranien se développe. L’année dernière, il est passé à 2 milliards de dollars », a-t-il déclaré.

Mentionnant l’accord commercial préférentiel entre l’Iran et l’Union économique eurasienne (EAEU), Morgulov a exprimé l’espoir que cet accord faciliterait le commerce entre les deux parties et donnerait une impulsion supplémentaire pour développer les liens.

Selon les chiffres officiels, le commerce entre la Russie et l’Iran en 2018 s’élevait à 1,74 milliard de dollars, et entre janvier et septembre 2019 – 1,589 milliard de dollars, note le Téhéran Times.

Les produits agricoles sont la base du commerce entre les pays. Les échanges dans le secteur agricole en janvier-septembre 2019 se sont élevés à 1,283 milliard de dollars, soit une augmentation de 41,6% par rapport à la même période l’an dernier.

Fin décembre 2019, le représentant commercial de Moscou à Téhéran, Rustam Zhiganshin, a annoncé que plus de 50% des échanges bilatéraux entre l’Iran et la Russie s’effectuaient par le biais des monnaies nationales.

« Si en 2018 les paiements en devises nationales s’élevaient à 40%, alors en 2019, cette part a déjà dépassé 50% », a déclaré Zhiganshin.

Les exportations russes vers l’Iran comprennent des machines, de l’acier, des wagons, du bois, de l’huile végétale, du maïs, de l’orge, de la viande rouge et d’autres produits, tandis que ses importations en provenance de la République islamique consistent principalement en produits laitiers, légumes et fruits.

Сommentaires:

Chargement ...