France : 17 objets d’art restitués aux descendants d’une collectionneuse spoliée par les nazis

Dix-sept pièces de porcelaine ont été restituées aux héritiers d’une collectionneuse dont les biens avaient été spoliés en février 1942 par les nazis, grâce à une longue enquête de généalogistes, a annoncé jeudi le ministère de la Culture.

Ces porcelaines avaient été saisies en 1942 par le service allemand chargé du pillage, « l’Einsatzstab Reichsleiter Rosenberg », dans un garde-meuble parisien au nom de la Princesse Colloredo, en réalité Lucy Jonquet, décédée en 1940, première épouse du Prince Colloredo.

« Nous restons mobilisés par ce nécessaire devoir de justice et de réparation. Je me réjouis que des restitutions continuent à être rendues possibles par l’approfondissement des recherches de provenance sur les biens de la catégorie ‘Musées nationaux Récupération’ (MNR), mais aussi sur les collections permanentes », a commenté le ministre de la Culture, Franck Riester.

Cette catégorie « MNR » désigne des œuvres retrouvées en Allemagne à la fin de la Seconde guerre mondiale après avoir été, en grande partie, spoliées à des Juifs, ramenées en France et confiées à la garde des musées nationaux, dans l’attente de leur restitution à leurs propriétaires ou à leurs ayants droit.

Le ministère avait confié à l’organisation « Généalogistes de France » le soin d’identifier les héritiers des propriétaires de plusieurs œuvres spoliées, dont les pièces de la famille Jonquet-Colloredo.

« Généalogistes de France » a eu besoin d’un an de travail pour ces 17 objets. Lucy Jonquet avait vécu entre le Royaume-Uni, la France et l’Italie, ce qui a nécessité notamment des recherches dans plusieurs pays.

Сommentaires:

Chargement ...