La permanence d’Edouard Philippe taguée au Havre

La permanence de campagne municipale d’Edouard Philippe au Havre a été taguée et recouverte de tracts de la CGT dans la nuit de jeudi à vendredi, a-t-on appris de source proche du candidat.

« Entre local de campagne barbouillé et conseil communautaire perturbé, il est évident que certains ne connaissent pas la définition de la démocratie #CGT », « condamnation absolue de ces actes », a tweeté la députée (Agir) Agnès Firmin Le Bodo, alors que le dernier conseil communautaire de la mandature a eu lieu jeudi.

Sur les photos de la permanence tweetées par l’élue de Seine-maritime, qui était présente le 31 janvier au Havre au meeting de lancement de campagne d’Edouard Philippe, on peut lire en lettres capitales « Dégage Doudou, Le Havre est à nous ». La vitrine de la permanence a été recouverte de tracts contre la réforme des retraites et d’autocollants de la CGT, selon ces photos.

« On ne peut que condamner et regretter ce genre de comportement… et nos bénévoles nettoient dès ce matin », a commenté une source proche de l’organisation de la campagne d’Edouard Philippe.

Le Premier ministre exclu de LR a dirigé la cité normande de 2010 à son accession à Matignon en 2017.

La mobilisation contre la réforme des retraites est particulièrement forte au Havre, ancien fief communiste.

Сommentaires:

Chargement ...