Ottawa pense à la modernisation de l’Accord de libre-échange avec Kiev

Le gouvernement du Canada a entamé les consultations publiques sur la modernisation potentielle de l’Accord de libre-échange Canada – Ukraine (ALECU).

« Le Canada s’est engagé à faire en sorte que les Canadiens et les entreprises au pays aient accès à des débouchés et à des clients à l’échelle mondiale. Un monde plus interconnecté est source d’avantages réels et tangibles pour tous, ce qui favorise la création d’un plus grand nombre d’emplois de qualité pour la classe moyenne au Canada et le renforcement de notre économie. Dans le cadre de ces consultations publiques, j’encourage tous les Canadiens à s’exprimer sur la modernisation éventuelle de notre accord de libre-échange historique avec l’Ukraine », a annoncé Mary Ng, ministre de la Petite Entreprise, de la Promotion des exportations et du Commerce international du Canada.

Tel que mentionné, les consultations visant à moderniser cet accord « permettront aux entreprises, à l’industrie et à tous les Canadiens de contribuer à définir les intérêts du Canada dans le cadre de ses négociations avec l’Ukraine ».

« Ces consultations permettront d’orienter la manière dont le gouvernement peut diversifier et élargir l’accès préférentiel du Canada à l’Ukraine, tout en veillant à la création de possibilités qui profiteront à tous », indique le communiqué de presse d’Affaires mondiales Canada.

Tous les Canadiens sont encouragés à participer aux consultations, qui se dérouleront du 15 février au 16 mars 2020.

Il est à noter que l’accord en question est entré en vigueur le 1er août 2017. L’accord sur son extension a été conclu lors de la visite du président ukrainien Volodymyr Zelensky au Canada l’été dernier.

Сommentaires:

Chargement ...