Un muezzin de la mosquée agressée à Londres

Un sans domicile fixe de 29 ans été inculpé vendredi soir pour l’agression au couteau la veille qui a blessé le muezzin de la mosquée centrale de Londres, a annoncé la police.

Le suspect, Daniel Horton, est poursuivi pour blessures corporelles graves et possession d’objet tranchant, a précisé Scotland Yard dans un communiqué. Les faits ne sont pas considérés à ce stade comme de « nature terroriste ».

Présenté à la justice samedi en milieu de journée, il a été maintenu en détention jusqu’à la prochaine audience dans un mois.

La victime, septuagénaire, a pu sortir de l’hôpital vendredi. « Je lui pardonne. Je suis désolé pour lui », a déclaré à la presse le muezzin Raafat Maglad. « Ce qui est fait est fait, il ne peut pas revenir en arrière », a-t-il ajouté, indiquant avoir une profonde entaille au cou.

Le muezzin, chargé d’appeler à la prière, a été agressé jeudi après-midi à la mosquée près de Regent’s Park, en plein coeur de la capitale britannique.

« Il m’a frappé, j’ai senti du sang couler de mon cou, et voilà, ils m’ont emmené à l’hôpital. Tout s’est passé très vite », a ajouté M. Maglad, précisant qu’il avait déjà vu son agresseur à la mosquée.

Un témoin de l’attaque a déclaré que le suspect avait été un habitué du lieu de culte, où il a été vu il y a au moins six mois.

« L’assaillant a été appréhendé par les fidèles jusqu’à ce que la police arrive et l’arrête », avait expliqué la mosquée dans un communiqué sur son site internet.

Сommentaires:

Chargement ...