Attaque terroriste au Mali : Plusieurs morts à déplorer

Une nouvelle attaque visant les militaires a eu lieu le 23 février au Mali, coûtant la vie à au moins trois d’entre eux, d’après les informations obtenues par l’AFP.

Au moins trois soldats maliens ont été tués et cinq blessés dimanche 23 février lors de l’attaque d’un camp de l’armée dans la région de Tombouctou, dans le nord du Mali, par de présumés djihadistes, écrit l’AFP, se référant à l’armée malienne.

Le poste des Forces armées maliennes (FAMa) de Bambara Maoudé, à une centaine de kilomètres au sud de Tombouctou, a «fait l’objet aux environs de 05h00 (GMT et locales) d’une attaque terroriste», a indiqué l’armée sur Twitter.

«Au cours de cette attaque, les FAMa déplorent un bilan provisoire de 3 morts, 5 blessés et des dégâts matériels. Les blessés ont été héliportés sur Sevaré (centre). Les vecteurs aériens ont été dépêchés sur zone. Le poste est sous contrôle FAMa», selon la même source.

«Trois de nos hommes sont tombés au front dimanche lors d’une attaque jihadiste à Bambara Maoudé», avait auparavant déclaré à l’AFP un responsable de l’armée à Tombouctou, contacté par téléphone.

«Au moins trois militaires ont été tués, deux autres n’ont pas été retrouvés pour le moment, on ne sait pas s’ils sont morts ou pas», a pour sa part déclaré un élu de la localité.

Selon un des collègues de ce dernier, «les terroristes sont partis avec des véhicules et du matériel militaire», mais aussi «avec des corps de leur camarades tués».

Des renforts de l’armée malienne sont arrivés sur les lieux après l’attaque, selon une source militaire étrangère.

Сommentaires:

Chargement ...