Le coronavirus crée de nouvelles tensions entre les États-Unis et la Russie

L’épidémie du nouveau coronavirus a suscité une passe d’armes entre les États-Unis et la Russie, Washington accusant Moscou de mener une campagne de «désinformation antiaméricaine», ce que celui-ci a rejeté.

La porte-parole de la diplomatie russe a qualifié de «délibérément fausse» l’accusation américaine selon laquelle la Russie aurait orchestré une campagne de désinformation sur le coronavirus sur les réseaux sociaux.

«C’est une histoire délibérément fausse», a déclaré samedi 22 février la porte-parole Maria Zakharova.

Des responsables américains ont affirmé plus tôt dans la journée à l’AFP que «des milliers de comptes liés à la Russie sur Twitter, Facebook et Instagram propageaient de la désinformation antiaméricaine sur le nouveau coronavirus». Cette campagne présumée, orchestrée par «des acteurs russes malveillants» viserait à «affaiblir de l’intérieur les institutions des États-Unis et leurs alliances».

L’épidémie de pneumonie virale s’est déclenchée en décembre à Wuhan, la plus grande ville du centre de la Chine peuplée de plus de 11 millions.Son bilan a atteint dimanche 23 février les 2.442 morts et près de 77.000 contaminations en Chine continentale (hors Hong Kong et Macao), pays le plus touché par le Covid-19.

Le coronavirus s’est propagé à plus de 25 pays et suscite une inquiétude croissante en raison de nouveaux foyers en Europe et au Moyen-Orient.

Сommentaires:

Chargement ...