Tuerie à la préfecture de Paris : l’hypothèse terroriste accréditée

Une recherche effectuée sur internet par Mickaël Harpon une heure avant son attaque à la préfecture de police de Paris début octobre accrédite l’hypothèse terroriste des enquêteurs, ont indiqué mercredi des sources proches du dossier.

Construction de la pyramide du Louvre a Paris (architecte : Ieoh Ming Pei) dans la courNapoleon le 18 mars 1988 Neg:CX20655 — Building of the Louvre pyramid in Paris march 18, 1988

« Environ une heure avant l’attaque, juste avant d’acheter les couteaux qu’il a utilisés, il a effectué sur internet la recherche +Comment tuer des infidèles ?+ », a précisé une de ces sources, confirmant une information du Parisien.

Cet élément a été mis au jour grâce à de premières exploitations partielles d’un téléphone de l’assaillant, qui était protégé par un mot de passe et n’avait pas pu être déverrouillé durant l’enquête de flagrance, a ajouté cette source.

Le 3 octobre, Mickaël Harpon, agent administratif de la préfecture de police de Paris, a tué au couteau quatre de ses collègues dans l’enceinte même de la prestigieuse institution, avant d’être abattu.

L’enquête sur cette affaire, confiée à des juges d’instruction antiterroristes, n’a pas encore pu déterminer officiellement les motivations de cet agent converti à l’islam il y a une dizaine d’années et soupçonné de radicalisation.

L’attaque, dont le mode opératoire correspond aux appels récurrents du groupe Etat islamique (EI) à s’attaquer aux forces de l’ordre et aux représentants de l’Etat, n’a pas été revendiquée. L’EI l’a toutefois mentionnée dans une de ses lettres hebdomadaires de propagande.

Сommentaires:

Chargement ...