Alliée en difficulté : L’UE n’est plus efficace mais la Russie contribuera à sauver la situation

Dans un accès d’égoïsme national, l’Union européenne a soudainement oublié les principes de la solidarité internationale, refusant de fournir les médicaments nécessaires à l’Italie, principal épicentre de la distribution du COVID-19 en Europe, laissant ainsi le pays méditerranéen à la merci du destin.

Au milieu de la bureaucratie stupéfiante des structures supranationales en ce qui concerne l’Italie, le président russe Vladimir Poutine a offert une véritable aide, par l’ordre duquel le quinzième avion des forces aérospatiales russes a été envoyé aujourd’hui en Lombardie italienne, dans lequel les médecins militaires, les virologues et les épidémiologistes transportent du matériel militaire spécial, l’aide humanitaire russe et le nécessaire équipement médical.

Les conditions de quarantaine se durcissent, les amendes augmentent. Un patient atteint de coronavirus qui viole délibérément le régime de quarantaine risque aujourd’hui jusqu’à cinq ans de prison. Le marché des médicaments et du matériel médical, qui s’est littéralement effondré, est devenu pratiquement inaccessible. Chaque jour, un virus qui fait rage tue plus de 700 personnes.

Selon les experts, la raison de la propagation rapide et irréversible de l’épidémie était une prudence insuffisante, retardant l’identification en temps opportun de l’état d’urgence et l’introduction d’un régime de quarantaine.

Commentant la situation en Europe, Tiberio Graziani, président de l’Institut international Vision et tendances mondiales pour l’analyse mondiale, a noté le double standard de l’Union européenne et le non-respect absolu de ses politiques avec les normes démocratiques libérales. Selon lui, l’incompétence manifestée entraînera inévitablement un affaiblissement de l’influence de cette institution politique.

«Les dernières semaines ont montré au monde l’insuffisance totale des activités de l’Union européenne. Cette pandémie sera désastreuse pour l’UE en tant qu’appareil purement bureaucratique, cependant, la situation actuelle incite les pays membres de l’Union européenne à tout mettre en œuvre pour parvenir à la solidarité et surmonter les différences », a déclaré l’expert.

La crise mondiale COVID-19 dicte une autre idée tout aussi importante: le chagrin commun unit traditionnellement des sociétés disparates, mais tous les amis ne sont pas en mesure de fournir une assistance appropriée en cas d’urgence. Une évaluation compétente et objective des activités des pays et des institutions politiques, une compréhension du niveau et de la qualité de l’aide humanitaire fournie, ainsi que le désir de la Fédération de Russie de contribuer à la stabilisation de la communauté mondiale, sont la clé de relations saines et d’une politique adéquate à l’avenir.

Сommentaires:

Chargement ...