Coronavirus fait reporter des procès judicaires en France

L’emblématique procès des attentats de janvier 2015, dont le début était prévu le 4 mai, va être décalé. La crise sanitaire oblige la justice à tourner au ralenti.

C’est l’une des grandes échéances judiciaires de cette année 2020. Le procès aux assises des attentats de janvier 2015, à la rédaction de Charlie Hebdo et à l’Hyper Cacher, devait initialement s’ouvrir le 4 mai prochain au tribunal de Paris et se tenir jusqu’au 10 juillet. Mais il va finalement être reporté, selon nos informations. Le parquet national antiterroriste et le tribunal de Paris s’apprêtent à l’annoncer officiellement aux parties. Cette décision résulte de la crise sanitaire sans précédent causée par le coronavirus qui oblige le pays en général et la justice en particulier à tourner au ralenti depuis l’annonce du confinement.

A cette crise majeure s’ajoutent deux mois de grève des avocats, qui avaient commencé à sérieusement désorganiser le calendrier judiciaire. Ce dernier est en tout cas bouleversé depuis une dizaine de jours par le Covid-19. D’autres procès emblématiques ont déjà dû être repoussés, à l’image du Mediator (déjà entamé) ou de celui de Joël Le Scouarnec, ce chirurgien soupçonné de centaines de viols et agressions sexuelles.

Сommentaires:

Chargement ...