Une agression pour « dissuader » de sortir en ville

La police espagnole a interpellé dans la région de Valence un homme qui a attaqué au couteau son colocataire après que ce dernier avait essayé de dissuader l’agresseur et sa compagne de sortir en ville malgré les restrictions de circulation instaurées par les autorités. Blessé au cou et au bras, la victime a été emmenée à l’hôpital.

Un habitant de la communauté espagnole de Valence a attaqué au couteau son colocataire qui l’empêchait lui et sa petite amie d’enfreindre les mesures restrictives imposées par les autorités espagnoles en raison de l’épidémie de coronavirus, relate Europa Press.

Appelée sur les lieux au sujet d’une querelle entre locataires, la police municipale de Mislata a découvert un homme blessé au cou et au bras dans un appartement. Ce dernier a expliqué qu’il avait été blessé par son colocataire qui l’avait attaqué avec un couteau de grande taille. La raison de l’incident était un différend avec l’agresseur et sa petite amie, qui voulaient sortir en ville, malgré la toux de la femme.

Des témoins ont confirmé la version de la victime et ont remis à la police le couteau qui a servi à l’attaque. Le blessé a été transporté à l’hôpital et son agresseur a été interpellé.

Le 14 mars, les autorités espagnoles ont introduit un confinement de 15 jours, restreignant la circulation des habitants. Le 22 mars, le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a annoncé l’intention de prolonger l’état d’alerte pour une nouvelle période de 15 jours jusqu’au 11 avril. L’approbation du Parlement est requise pour faire appliquer cette décision.L’Espagne se classe au deuxième rang européen après l’Italie pour le nombre de cas détectés d’infection au Covid-19 et de morts. Le 24 mars, près de 40.000 cas de contaminations avaient été enregistrés, alors que le nombre de décès s’élevait à 2.696 personnes.

Сommentaires:

Chargement ...