Les législateurs espagnols ont voté la prolongation de l’état d’alerte au coronvirus

Arguant, mercredi 6 mai, qu’un déconfinement trop « précipité » serait « impardonnable », le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a convaincu une majorité de députés de prolonger l’état d’alerte dans le pays, l’un des plus endeuillés par la pandémie de Covid-19.

Les législateurs espagnols ont voté la prolongation de l'état d'alerte au coronvirus

Grâce aux voix des libéraux de Ciudadanos et des nationalistes basques, le régime d’état d’alerte, qui permet notamment de limiter les déplacements et devait expirer samedi à minuit, a été prolongé de deux semaines, jusqu’au 23 mai inclus.

L’opposition de droite du Parti Populaire, qui avait voté les précédentes prolongations, a en revanche refusé cette fois de suivre le Premier ministre.

« Ignorer le risque de l’épidémie et lever l’état d’alerte de façon précipitée serait une erreur absolue, totale et impardonnable », a plaidé Pedro Sanchez devant les députés.

C’est la quatrième fois que l’état d’alerte est ainsi prolongé. Il avait permis à l’exécutif espagnol d’imposer le 14 mars un confinement des plus stricts, qui a commencé à être assoupli depuis la fin du mois d’avril.

Сommentaires:

Chargement ...