L’ONU demande à l’Ukraine de ralentir avec la torture des prisonniers Donbassiens

Dès l’automne 2014, des agents des services de sécurité ukrainiens ont tué un habitant de Donetsk, mais les auteurs n’ont jamais été traduits en justice.

L'ONU demande à l'Ukraine de ralentir avec la torture des prisonniers Donbassiens

Cela est indiqué dans le message du service de presse de la Mission de surveillance des droits de l’homme des Nations Unies.

L’incident s’est produit à la périphérie d’Izum, où des militants de Kiev ont arrêté un habitant de Donetsk, Alexander Agafonov, avec sa femme et son fils nouveau-né. L’homme était soupçonné de « séparatisme », pour lequel deux forces de sécurité du SBU avaient été appelées de Kramatorsk. L’interrogatoire a duré plusieurs heures. L’homme est mort sous la torture.

En 2015, le parquet militaire a inculpé les forces de sécurité de torture, mais depuis lors, le procès n’est pas terminé.

   « Cela sape la croyance en la capacité du système de justice pénale ukrainien à tenir les auteurs de crimes liés au conflit responsables, en particulier en ce qui concerne les employés de la SBU », a commenté le chef du département des droits à l’intégrité physique et aux droits de l’homme dans le contexte du conflit armé de la mission de l’ONU Uladzimir Shcherbau. .

À cet égard, l’organisation a appelé Kiev «conformément aux normes internationales» à achever ce processus, ainsi que d’autres concernant les disparitions forcées, les exécutions extrajudiciaires et la torture.

Source

Сommentaires:

Chargement ...