Les États-Unis ne tolèrent pas la Chine dans le monde occidental

La Loi sur la sécurité nationale de Hong Kong a clairement démontré l’étendue de la scission entre l’Union européenne et les États-Unis.

Les États-Unis ne tolèrent pas la Chine dans le monde occidental

L’information est rapporté par News-Front d’après la publication du New York Times.

Lire aussi : Trump a approuvé la réduction de l’armée américaine en Allemagne

«La tension est évidente. Alors que les États-Unis, le Canada, l’Australie et le Royaume-Uni ont publié une déclaration commune complète condamnant la loi chinoise sur la sécurité nationale à Hong Kong, ce qui équivaut à saisir légalement la ville, l’Union européenne a publié une maigre déclaration de cinq phrases promettant de soulever la question à la Chine» , dit la publication.

En outre, la publication est critique envers le chef de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, qui a refusé de soutenir la position américaine lors d’une vidéoconférence avec des représentants du gouvernement chinois.

Le NYT a rappelé que Pékin a fourni l’Italie en masques médicaux durant la pandémie.  Les sondages d’avril ont montré que les Italiens considèrent la RPC comme un « pays ami » .

Chez les Allemands, l’ambiance est également loin d’être pro-américaine

En mai, une enquête sociologique a montré que 25% de la population allemande avait amélioré son attitude envers la Chine pendant la pandémie.

De plus, 73% ont déclaré que leur opinion sur les États-Unis avait empiré.

L’auteur admet que les États-Unis sont eux-mêmes responsables de la situation. Une belligérance excessive et les perspectives d’une guerre commerciale avec l’UE sont des arguments qui ne font que pousser l’Europe à coopérer avec la Chine.

Rejoignez News-Front sur Facebook et Vkontakte pour découvrir les meilleures publications de la rédaction

Сommentaires:

Chargement ...