Selon un militant estonien, son pays devrait changer son attitude envers la Russie

Jaak Allik, membre du Conseil des commissaires du Parti social-démocrate d’Estonie, a proposer de changer un axe politique à l’égard de la Russie.

Selon un militant estonien, son pays devrait changer son attitude envers la Russie

Il a présenté ses réflexions à ce sujet dans une chronique du journal Postimees.
Le politicien a déclaré que la politique étrangère de l’Estonie était restée inchangée depuis 1999 et se caractérisait par une peur paranoïaque de vendre les intérêts nationaux en cas d’amélioration des relations entre la Russie et l’Union européenne, ainsi qu’en cas de contacts directs entre Washington et Moscou.

La solution au problème, selon M. Allik, consiste en une coopération plus étroite entre l’Union européenne affaiblie dans le contexte des États-Unis, de la Chine et des économies en développement d’Asie du Sud-Est et d’Amérique du Sud et de la Russie, proposée par le président français Emmanuel Macron. Sinon, note le socialiste, la Russie approfondira sa coopération avec l’Iran et la Chine.

M. Allik propose également de lever les sanctions de l’UE contre la Russie. Selon lui, l’Estonie devrait proposer cela pour sortir de l’impasse dans les relations entre Moscou et Bruxelles, qui dure depuis six ans, afin de ramener la paix en Ukraine.

Сommentaires:

Chargement ...