Un musée dédié à un diplomate japonais qui a sauvé des Juifs de l’Holocauste reçoit des fonds du Japon

Un musée en Lituanie dédié au diplomate japonais Chiune Sugihara, qui a aidé des milliers de Juifs à fuir l’Europe durant la Seconde Guerre mondiale pour échapper à l’Holocauste, a reçu une aide financière de la part du Japon, rapporte l’Associated Press.

Un musée dédié à un diplomate japonais qui a sauvé des Juifs de l'Holocauste reçoit des fonds du Japon

« La vente de billets est notre principale source de revenus. Les Japonais représentaient 85 % des visiteurs. Désormais nous n’avons plus de revenus », a déploré le directeur du musée, Ramunas Janulaitis.

Les habitants de Gifu sur l’île japonaise de Honshu, où Chiune Sugihara est né, ont collecté quelque 30 000 euros pour aider le musée à survivre à la pandémie.

« Nous prévoyons de lever 40 000 euros de fonds supplémentaires à l’automne », a déclaré l’ambassadeur du Japon en Lituanie, Shiro Yamasaki

Lors de son mandat au consulat de Kaunas, C. Sugihara avait délivré des visas de transit vers le Japon à près de 6 000 Juifs, principalement originaires de la Pologne voisine.

Les visas de 10 jours qu’il a fourni à l’époque, sans l’approbation du ministère japonais des Affaires étrangères, ont permis aux Juifs de s’échapper et de survivre à l’Holocauste.

Créé en 1999, le musée commémoratif retrace la vie et l’oeuvre de Chiune Sugihara, vice-consul du Consulat du Japon à Kaunas de 1939 à 1940. Les noms des Juifs auxquels il a accordé des visas y sont également affichés.

Сommentaires:

Chargement ...