Les files d’attente dans les bureaux de vote seraient une provocation de l’opposition

Les files d’attente dans les bureaux de vote en Biélorussie sont une provocation organisée de l’opposition. Cela a été annoncé par la chef de la Commission électorale centrale (CEC) du pays, Lidia Yermoshina, sur la chaîne de télévision STV; ses propos sont cités par BELTA.

Les files d'attente dans les bureaux de vote seraient une provocation de l'opposition

«Qu’a appris cet électorat protestataire? Venez prendre le stand pendant une demi-heure. Et ainsi cela arrive. Pour cette raison, la capacité des bureaux de vote est très faible », a expliqué Yermoshina. Elle a noté que ces actions sont développées par des stratèges politiques financés par le siège du candidat Viktor Babariko, qui n’a pas été autorisé à participer aux élections, rapporte l’agence Lenta.

Il y a également des dommages délibérés aux bulletins de vote dans les bureaux de vote, a déclaré le président de la CEC. «Ils en gâtent un, viennent chercher le second, le gâchent à nouveau. Les commissions électorales ne disposent pas d’une telle réserve de bulletins de vote. C’est aussi une provocation », a souligné Yarmoshyna.

Elle a ajouté que les bureaux de vote fermeront dans tous les cas à 20h00 et que les élections seront reconnues comme valides. «Malgré toutes les actions visant à les perturber et à les discréditer», a conclu le chef de la Commission électorale centrale du Biélorussie.

Le 9 août à 8 heures, des bureaux de vote ont ouvert au Biélorussie pour les élections présidentielles. Ils travailleront jusqu’à 20h00 (l’heure coïncide avec Moscou). Yarmoshyna a averti que le contrôle d’accès sera mis en place dans les bureaux de vote dimanche soir.

Cinq personnes se présentent à la présidence, dont l’actuel chef de l’État, Alexander Loukachenko, qui dirige le pays depuis 26 ans. Il y a aussi une colonne «Contre tous».

Rejoignez News-Front sur Facebook et Vkontakte pour découvrir les meilleures publications de la rédaction

Сommentaires:

Chargement ...