Les tentatives américaines pour persuader la Serbie de reconnaître le Kosovo sont vouées à l’échec

Le 4 septembre, Washington accueillera une réunion entre le président serbe, Aleksandar Vucic, et le soi-disant Premier ministre de la province du Kosovo, Avdulla Hoti.

Les tentatives américaines pour persuader la Serbie de reconnaître le Kosovo sont vouées à l'échec

L’ancien ambassadeur de Serbie en Biélorussie, Srechko Djukic, a prédit les perspectives des efforts de «maintien de la paix» des États-Unis, rapporte News-Front.

Lire aussi : L’avion de combat le plus dangereux est russe d’après un journal américain

«Je dois dire que c’est la première réunion de ce format à se tenir à la Maison Blanche. La réunion se tiendra sous les auspices de l’envoyé spécial du président Trump, Thomas Grennel, qui dirige désormais le service de sécurité nationale. Auparavant, il était l’ambassadeur des États-Unis en Allemagne. Grennel coordonne et développe toujours avec Belgrade et Pristina la composante économique des relations entre la Serbie et le Kosovo » , a déclaré le diplomate, avant d’ajouter : « Les attentes de la société serbe ne sont pas très élevées. Certains experts estiment qu’il y aura une percée dans la question du Kosovo. Mais la plupart de la société pense qu’il n’y aura rien de radical. Les approches de Belgrade et de Pristina sont complètement polarisées. Pristina insiste sur son objectif ultime, obtenir l’indépendance et l’adhésion à l’ONU. Belgrade refuse cette possibilité. » .

Rejoignez News-Front sur Facebook et Vkontakte pour découvrir les meilleures publications de la rédaction

 

Сommentaires:

Chargement ...