Présidentielle ivoirienne : les candidatures de Gbagbo et Soro rejetées, celle de Ouattara validée

En Côte d’Ivoire, les candidatures à la présidentielle d’octobre de Guillaume Soro et de Laurent Gbagbo ont été invalidées lundi par le Conseil constitutionnel, qui a approuvé cependant celles d’Alassane Ouattara, le président sortant, et d’Henri Konan Bédié.

Les candidatures de Guillaume Soro, ancien chef rebelle et ex-Premier ministre, et de l’ex-président Laurent Gbagbo ont été jugées lundi 14 septembre irrecevables par le Conseil constitutionnel en vue de la présidentielle ivoirienne prévue le 31 octobre. L’instance a toutefois validé la candidature du président ivoirien Alassane Ouattara à troisième mandat controversé.

Le Conseil constitutionnel a validé seulement quatre des 44 candidatures déposées à la présidentielle. Outre celle d’Alassane Ouattara, ont été acceptées celles de l’ancien président Henri Konan Bédié, de Pascal Affi N’Guessan, ancien Premier ministre sous la présidence de Laurent Gbagbo, et du député Kouadio Konan Bertin, dissident du parti d’Henri Konan Bédié.

Le Conseil Constitutionnel n’a pas suivi les requêtes de plusieurs opposants qui estimaient qu’Alassane Ouattara ne pouvait accomplir un troisième mandat, la Constitution limitant le nombre de mandats à deux. Le Conseil a souligné que le changement de Constitution en 2016 n’était pas « une révision » et instituait une « Troisième République » et qu’en absence de « dispositions » spéciales, le président Ouattara pouvait bel et bien se présenter.

Сommentaires:

Chargement ...