Pas de nouveau gouvernement au Liban après l’expiration du délai annoncé par Paris

Alors que le délai de 15 jours, annoncé le 1er septembre par Emmanuel Macron, pour former un nouveau gouvernement au Liban a expiré, le Premier ministre désigné Moustapha Adib doit rencontrer, mercredi, le président libanais Michel Aoun.

En cas de blocage persistant autour du portefeuille des Finances, il pourrait se récuser et plonger un peu plus le pays du Cèdre dans l’incertitude.

Les négociations pour former un nouveau gouvernement libanais pourraient connaître, mercredi 16 septembre, leur dénouement avec un entretien programmé entre le Premier ministre désigné Moustapha Adib et le président Michel Aoun.

En visite au Liban le 1er septembre, le président français Emmanuel Macron avait indiqué avoir obtenu l’accord des différents camps politiques pour former un gouvernement dans un délai de quinze jours, dans un pays secoué par la double explosion de Beyrouth, survenue le 4 août.

Malgré les promesses des partis, habitués aux marchandages interminables pour former un gouvernement, aucune avancée n’a pourtant été enregistrée cette semaine, alors que la France a réitéré son appel à « la formation rapide d’un gouvernement de mission qui puisse mettre en œuvre les réformes indispensables au relèvement du pays ».

Сommentaires:

Chargement ...