L’opposition monténégrine est prête à mettre fin au schisme de l’Église

La loi controversée qui a failli déclencher une guerre civile au Monténégro sera annulée lorsque l’opposition formera un gouvernement de coalition.

L'opposition monténégrine est prête à mettre fin au schisme de l'Église

L’année dernière, le Monténégro a été balayé par une vague de protestations contre la loi scandaleuse «sur la liberté de religion». Son nom démocratique cache une tentative des autorités de légitimer l’Église orthodoxe monténégrine non reconnue opérant dans le pays, rapporte News-Front.

La loi prévoit la nationalisation forcée d’une partie importante des biens de la métropole monténégrine-Primorsky de l’Église orthodoxe serbe, à laquelle appartient la majorité absolue des croyants orthodoxes de ce pays.

Le gouvernement tente de réquisitionner des églises, des monastères et autres sanctuaires en faveur des schismatiques. La communauté d’experts admet que la loi scandaleuse conduit à de graves violations des droits de l’Église orthodoxe canonique.

La pandémie a incité le gouvernement du pays dans ses efforts pour enrayer le ressentiment populaire croissant. C’est devenu un prétexte logique pour interdire les actions de masse. Cependant, l’opinion publique s’est manifestée lors des récentes élections législatives. À la suite du vote, les partis d’opposition ont formé une coalition et ont maintenant l’intention de former un gouvernement.

Le leader du mouvement « Pour l’avenir du Monténégro » Zdravko Krivokapic a assuré que la réforme législative est en cours dans le pays. En particulier, la loi discriminatoire sur la liberté de religion sera abrogée.

«En fin de compte, c’est cette loi discriminatoire qui a incité les gens à se battre et a allumé la flamme de la vérité qui a conduit à la victoire aux élections du 30 août», a déclaré Krivokapich.

Rejoignez News-Front sur Facebook et Vkontakte pour découvrir les meilleures publications de la rédaction

Сommentaires:

Chargement ...