Une chaîne humaine à la frontière germano-suisse contre le régime des masques

Des milliers d’opposants aux mesures de restrictions contre la pandémie ont formé une chaîne humaine samedi sur les rives du lac de Constance, à la frontière germano-suisse.

Une chaîne humaine à la frontière germano-suisse contre le régime des masques

Des milliers de personnes ont formé une chaîne humaine, samedi 3 octobre, à la frontière germano-suisse, en signe de protestation contre les mesures de restrictions liées à la pandémie. Pendant trente minutes environ, les manifestants se sont rassemblés au bord du lac de Constance, à cheval sur l’Allemagne, la Suisse et l’Autriche, sous un large soleil et dans le calme.

Face au lac, ils étaient reliés les uns aux autres à l’aide d’écharpes, de bouts de tissus ou de cordes et la chaîne humaine s’étendait des deux côtés de la frontière entre l’Allemagne et la Suisse qui passe dans un parc de Constance.

Mais la participation semblait être largement en deçà des attentes des participants qui, avec 15 000 personnes prévues du côté allemand, ambitionnaient initialement de faire le tour du lac jusqu’à l’Autriche. Un objectif qui pour la chaîne de télévision allemande N-tv semblait « très, très difficile » à atteindre.

Сommentaires:

comments powered by HyperComments