Borrell estime que les exigences de l’Azerbaïdjan envers le Karabakh sont intenables

La demande de l’Azerbaïdjan d’un calendrier pour le retrait des forces arméniennes du Haut-Karabakh est difficilement réalisable.

Borrell estime que les exigences de l'Azerbaïdjan envers le Karabakh sont intenables

C’est ce qu’a déclaré mercredi le haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité Josep Borrell, lors d’une session du Parlement européen, où des auditions sur le Karabakh ont eu lieu, rapporte TASS.

« La situation dans la région se détériore. Lors d’une conversation téléphonique, le ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères a demandé à l’Arménie de mettre fin au conflit au Karabakh. La question concerne la fourniture d’un calendrier pour le retrait de l’armée arménienne de la région, ce qui est difficilement faisable » , a déclaré Borrell.

Borrell a également mis en garde contre le danger que des acteurs étrangers soient entraînés dans le conflit et a déclaré que de nombreuses fausses informations circulaient dans la région dans le but de consolider la population des parties au conflit et d’attirer le soutien étranger. Il a appelé à traiter les informations provenant de la zone de conflit avec une grande prudence, en particulier dans le contexte de la suspension de la mission d’observation de l’OSCE. Borrell n’a pas mentionné directement dans son discours des informations sur le transfert des islamistes de Syrie par la Turquie vers la région, qui avait déjà été confirmé plus tôt même par un certain nombre de pays de l’UE, en particulier la France.

Borrell a réitéré la position de l’UE sur une cessation immédiate des hostilités et sur des efforts renouvelés pour résoudre le conflit au sein du groupe de Minsk de l’OSCE.

Au cours de la discussion lors de la session du Parlement européen, de nombreux députés européens ont exprimé l’opinion que le conflit au Karabakh était le résultat des tentatives du président turc de relancer partiellement l’Empire ottoman, étendant l’influence de la Turquie aux régions voisines, que ce soit la Syrie, la Libye, la Méditerranée orientale ou le Caucase.

Rejoignez News-Front sur Facebook et Vkontakte pour découvrir les meilleures publications de la rédaction