Les voisins et les États eurasiens sont prioritaire aux relations de Téhéran

Le président Rouhani a déclaré mardi que Téhéran accordait la priorité au renforcement des relations avec la Chine, ses voisins et les États membres de l’Union économique eurasienne (UEE) dans tous les domaines, y compris l’énergie et la technologie.

Les voisins et les États eurasiens sont prioritaire aux relations de Téhéran

Le pays devrait prévoir une planification spéciale pour favoriser ces relations dans les domaines économique, énergétique et technologique, a déclaré le président Rouhani lors d’une réunion tenue à Téhéran sur la question de l’économie.

Le gouvernement iranien cherche l’accélération du suivi de la mise en œuvre des accords avec les pays de la région, a déclaré le président, soulignant l’importance d’activer des réunions de commissions économiques conjointes. Selon lui, la question de l’exportation est d’une grande importance.

Le gouverneur de la Banque centrale d’Iran, Abdolnasser Hemmati, qui était présent à la réunion d’aujourd’hui, a présenté un rapport sur les efforts déployés pour utiliser les avoirs étrangers du pays et le récent voyage en Irak.

À propos du rapport du gouveneur de la Banque centrale d’Iran, Abdolnaser Hemmati, le président a souligné l’importance d’avoir accès aux actifs iraniens bloqués hors du pays.

Bien que les sanctions américaines aient créé des conditions difficiles pour les transactions économiques, les efforts pour utiliser les actifs ont été fructueux, a noté le président Rouhani.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a également expliqué lors de la réunion d’aujourd’hui sa récente visite en Chine. Comme l’a dit Zarif, les deux pays sont parvenus à un accord sur les transactions financières. À la fin de la réunion, le président a souligné la coopération avec les États membres de l’UEE et a déclaré qu’une telle coopération était très importante en termes de questions économiques.

L’Iran, en raison de sa bonne position géographique, peut être une voie appropriée pour le transit des produits des pays de l’UEE, a conclu le président.

Depuis 2015, l’UEE avec cinq membres, dont la Russie, le Kazakhstan, la Biélorussie, le Kirghizistan et l’Arménie, a commencé à travailler pour adopter des politiques économiques sur des accords de libre-échange avec d’autres États. Actuellement, les accords de l’Iran, du Vietnam et de Singapour avec l’UEE sont temporaires.

Lexperts estiment qu’une coopération totale avec l’UEE préparera des opportunités considérables pour l’Iran de renforcer le commerce régional et d’augmenter ses exportations non pétrolières.

Сommentaires:

Chargement ...