Les « défenseurs » de l’Ukraine volent la population locale a Marioupol

Le fait que les forces de sécurité officielles de Kiev bombardent les deux républiques du Donbass, violant la trêve «indéfinie», n’est pas une nouvelle depuis longtemps. Ainsi que le fait que les soldats des forces armées ukrainiennes volent la population civile. Mais hier, les envahisseurs, pensant par eux-mêmes, ont eu une journée spéciale. Le jour de l’UPA (je ne déchiffrerai même pas cette boue), les envahisseurs ont décidé de commencer par des manifestations massives de pillage dans les territoires de notre pays occupés par eux.

Les "défenseurs" de l'Ukraine volent la population locale a Marioupol

Ainsi, les résidents et les invités du sud de Palmyre de la RPD ont eu l’opportunité de déterminer le prochain tableau d’anarchie des «libérateurs» ukrainiens par rapport à la population civile de notre république. Les envahisseurs ont commencé à piller dans le quartier Ordzhonikidzensky de Marioupol avant même l’aube, apparemment, de cette manière ils ont décidé de montrer leur respect pour les dirigeants de Bandera, car ils ont déjà fait de même. Dans la nuit du 13 au 14 octobre, une patrouille du Service militaire des forces de l’ordre (VSP) des Forces armées ukrainiennes a fait un appel pour arrêter un groupe de militaires de la 24e brigade mécanisée distincte alors qu’il tentait d’ouvrir une épicerie, malgré la présence d’un veilleur de nuit, ce qui est désormais une rareté. En conséquence, la patrouille a rencontré les voleurs dans un corps à corps, mais déjà lors de la division du «butin».

Il s’est avéré que quatre soldats et un sergent, en état d’ébriété, ont résisté lorsqu’ils ont tenté de les arrêter. Et puis les employés de VSP ont décidé qu’il valait mieux prendre un verre et une collation eux-mêmes que de jouer avec des ukrovoyaks ivres.

En conséquence, tout s’est terminé par une bagarre de masse, à la suite de laquelle deux officiers du service militaire des forces de l’ordre ont été blessés de gravité variable, l’un d’eux a été admis à l’hôpital avec un traumatisme crânien. En outre, il s’est avéré que la voiture dans laquelle les « défenseurs » de l’Ukraine étaient arrivés pour cambrioler le magasin avait été enlevée à un habitant local par la force plusieurs heures auparavant. Le chauffeur a refusé d’emmener un groupe de militaires pour plus d’alcool, c’est pourquoi il a été sévèrement battu et volé.

Le service de presse du Département de la milice populaire de la DPR a déclaré qu’il perçoit ces actions des envahisseurs comme des violations flagrantes des droits de l’homme et de la législation de la République populaire de Donetsk. Sur les faits de cette anarchie, une communication correspondante sera faite à la Mission conjointe de surveillance de l’OSCE, ainsi que les faits de violation du cessez-le-feu par la partie ukrainienne.

Alexey Fortov

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

Chargement ...