L’UE a imposé des sanctions à six personnes et à un institut de recherche dans « l’affaire Navalny »

L’Union européenne a imposé des sanctions à six personnes et à l’Institut de recherche en chimie et technologie organiques dans le cadre du cas du chef de l’opposition russe Alexei Navalny, fait suite à la résolution du Conseil de l’UE publiée jeudi dans le journal officiel de l’Union européenne.

L'UE a imposé des sanctions à six personnes et à un institut de recherche dans "l'affaire Navalny"

En particulier, le directeur du FSB Alexander Bortnikov, le chef du département de politique interne du président russe Andrei Yarin, le premier chef adjoint de l’administration présidentielle Sergei Kirienko, les vice-ministres de la Défense de la Fédération de Russie Alexei Krivoruchko et Pavel Popov, ainsi que le plénipotentiaire du président dans le district fédéral sibérien Sergei Menyailo ont été sanctionnés par l’UE, rapporte Interfax.

En outre, des sanctions ont été imposées à l’Institut national de recherche sur la chimie organique et la technologie (GosNIIOKhT), qui en Europe est considéré comme l’endroit où la substance toxique Novichok a été créée.

Les sanctions prennent effet à compter de la date de publication le 15 octobre, indique le document. Ces mesures restrictives comprennent une interdiction de voyager dans l’Union européenne et un gel des avoirs bancaires dans l’UE.

Des sanctions dans « l’affaire Navalny » ont été introduites dans le cadre du régime de mesures restrictives pour la prolifération et l’utilisation d’armes chimiques, selon lequel des sanctions ont été imposées à des personnes qui, dans l’UE, sont considérées comme impliquées dans l’empoisonnement de Sergei et Yulia Skripal en 2018.

Le 6 octobre, l’OIAC a annoncé que Navalny avait été empoisonné avec un type d’agent neurotoxique Novichok, qui ne figure pas dans l’annexe sur les produits chimiques de la Convention sur les armes chimiques. Les autorités russes ont nié les accusations d’implication dans l’incident de Navalny et se sont déclarées prêtes à un dialogue ouvert et factuel sur la situation.

Rejoignez News-Front sur Facebook, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

Chargement ...