Comment l’Indonésie a refusé de participer à l’aventure militaire anti-chinoise des États-Unis

La tentative du Pentagone d’utiliser l’Indonésie comme plate-forme pour son avion de reconnaissance a échoué.

Comment l'Indonésie a refusé de participer à l'aventure militaire anti-chinoise des États-Unis

Le président Joko Widodo a rejeté les demandes de responsables américains qui se sont adressés à plusieurs reprises aux ministres indonésiens de la Défense et des Affaires étrangères en juillet et août.

Selon Reuters, citant des sources parmi des responsables asiatiques, les États-Unis voulaient la permission d’atterrir et de ravitailler en carburant leur avion de reconnaissance maritime P-8 Poseidon. Les plans de Washington pour une confrontation américano-chinoise ont surpris le gouvernement indonésien. Les interlocuteurs des journalistes ont rappelé que l’Indonésie mène depuis longtemps une politique de neutralité en politique étrangère et n’autorise pas une présence militaire étrangère.

«Nous ne voulons pas tomber dans le piège de cette rivalité» , a déclaré le ministre indonésien des Affaires étrangères Retno Marsudi.

Dino Patti Jalal, ancien ambassadeur d’Indonésie aux États-Unis, a déclaré que la « politique anti-chinoise très agressive des États-Unis » a toujours rendu l’Indonésie et la région nerveuses.

«C’est inapproprié» , a déclaré le diplomate, avant d’ajouter : « Nous ne voulons pas être trompés dans la campagne anti-Chine. Bien sûr, nous maintenons notre indépendance, mais il y a une interaction économique plus profonde et la Chine est maintenant le pays le plus influent au monde pour l’Indonésie » .

Rejoignez News-Front sur Facebook, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

Chargement ...