Borat revient aux Etats-Unis pour piéger et moquer les partisans de Trump

Borat, le journaliste kazakh fictif campé par l’humoriste britannique Sacha Baron Cohen, est de retour sur les écrans, et c’est une mauvaise nouvelle pour les négationnistes, les partisans de Donald Trump et même l’avocat de ce dernier, Rudolph Giuliani.

Borat revient aux Etats-Unis pour piéger et moquer les partisans de Trump

La suite des aventures de Borat, sobrement intitulé « Borat 2 » en version française mais dont le titre original est « Borat Subsequent Moviefilm: Delivery of Prodigious Bribe To American Regime For Make Benefit Once Glorious Nation of Kazakhstan », sera accessible dès le 23 octobre sur Amazon Prime.

Le premier épisode de ses péripéties loufoques à travers les Etats-Unis, en 2006, avait récolté 260 millions de dollars, une sélection aux Oscars et laissé des scènes cultes, comme celle du « mankini », surprenant string à bretelles affectionné par Borat.

Comme le premier film, « Borat 2 » a été tourné comme un faux documentaire cet été – alors que les mesures de confinement s’assouplissaient aux Etats-Unis – par Sacha Baron Cohen et son équipe pour mieux piéger personnalités politiques et anonymes avec son personnage de reporter arriéré et indélicat.

Сommentaires:

Chargement ...