Moscou et Téhéran dénoncent des accusations « infondées » émises de la Maison-Blanche

La Russie a dénoncé jeudi de nouvelles accusations « infondées », après avoir été accusée par le renseignement américain d’avoir mis la main avec l’Iran sur les données d’électeurs américaines pour les influencer à l’approche de la présidentielle.

« Des accusations tombent tous les jours, elles sont tout à fait infondées », a indiqué à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, en disant « regretter » les déclarations du renseignement américain.

Le ministère iranien des Affaires étrangères a pour sa part annoncé avoir convoqué jeudi l’ambassadeur de Suisse à propos des « allégations » infondées des Etats-Unis accusant Téhéran d’avoir entrepris des actions pour influencer les électeurs à l’approche de la présidentielle américaine du 3 novembre.

Les autorités américaines « ont fait une allégation infondée à l’approche de l’élection, afin de justifier le scénario antidémocratique qu’elles ont déjà préparé », a déclaré le porte-parole des Affaires étrangères iraniennes, Saeed Khatibzadeh.

L’ambassade de Suisse à Téhéran représente les intérêts américains en Iran.

Сommentaires:

Chargement ...