Des lycéens toulousains ont détourné 230 000 € à Orange en piratant ses réseaux

Le tribunal de Toulouse (Haute-Garonne) a condamné trois hommes de 23 et 24 ans pour une affaire d’escroquerie, rapporte La Dépêche du Midi, ce vendredi 23 octobre.

Des lycéens toulousains ont détourné 230 000 € à Orange en piratant ses réseaux

En 2013, alors qu’ils étudiaient dans un lycée de la ville, ils s’en étaient pris à la société de télécoms Orange.

L’un des prévenus, doué en informatique, avait découvert une technique sur le darknet pour hacker des points de mutualisation. Ces derniers, qui ont souvent l’allure de grosses armoires, permettent de raccorder les clients et à leur opérateur.

Son complice avait, dans le même temps, réussi à trouver une clef pour ouvrir ces armoires. Après avoir observé les gestes des techniciens d’Orange et confectionné des tenues identiques afin de ne pas éveiller les soupçons, les pirates sont passés à l’action.

Les trois lycéens ont alors pris le contrôle de lignes téléphoniques pour obtenir des codes sur des numéros surtaxés, qu’ils ont ensuite pu échanger contre des articles numériques ou de la monnaie. « Le but, ce n’était pas de stocker de l’argent sur un compte mais pour m’acheter ce qui me manquait », a expliqué l’un des prévenus à l’audience.

Selon l’opérateur, constitué partie civile, le trio a effectué plus de 350 piratages de la sorte. L’entreprise estime son préjudice à plus de 230 000 €.

Aujourd’hui entrepreneurs, les jeunes hommes ont finalement été condamnés à des peines de prison avec sursis de quatre, huit et douze mois. Une future audience devra statuer sur l’indemnisation d’Orange.

Сommentaires:

Chargement ...