Les États-Unis développent une arme que la Russie est déjà capable de neutraliser

Les succès tardifs du Pentagone dans la création d’armes hypersoniques ont été éclipsés par les tests de systèmes de défense aérienne effectués en Russie.

Les États-Unis développent une arme que la Russie est déjà capable de neutraliser

Les systèmes de missiles antiaériens S-300V4 ont passé avec succès une série de tests, démontrant la capacité d’intercepter avec succès des missiles hypersoniques. Des sources de la publication Izvestia ont déclaré que les tests se sont déroulés en plusieurs étapes. En particulier, l’armée a testé le S-300V4 dans le cadre de l’exercice Caucase 2020.

Les tests ont eu lieu dans le contexte de la façon dont le Pentagone a annoncé une percée dans le développement des armes supersoniques américaines. Les prototypes de missiles de croisière ont été testés après de nombreuses tentatives infructueuses pour rattraper le complexe militaro-industriel russe. Dans un contexte d’échecs qui ont coûté des milliards de dollars au budget américain, il a été décidé de clôturer l’un des projets en début d’année. Néanmoins, en septembre, nous avons été mis au courant de tests réussis de deux autres projectiles hypersoniques.

Le président américain Donald Trump, décrivant le développement des ingénieurs américains, a déclaré haut et fort que le missile « vole si vite qu’il est très difficile de la remarquer ». Pour réussir à détruire ce type de projectiles, le système de défense aérienne russe S-300V4 était équipé d’un anti-missile, qui développe également une vitesse supersonique et est capable d’intercepter une cible ennemie à une distance allant jusqu’à 400 kilomètres.

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

Chargement ...