Dans le Haut-Karabakh, des civils arméniens devenus combattants du jour au lendemain

La diaspora arménienne se mobilise pour le Haut-Karabakh en combattant sur le terrain ou en contribuant financièrement au conflit.

Dans le Haut-Karabakh, les forces armées arméniennes sont souvent constituées de civils ayant fait le choix de quitter leur travail pour combattre. Ces hommes se sont retrouvés du jour au lendemain à porter les armes. Pour eux, le conflit avec l’Azerbaïdjan n’a pas dit son dernier mot, ils en appellent au patriotisme pour renforcer les 50 000 hommes que compte l’armée arménienne.

« Tous les Arméniens du monde doivent mettre leurs efforts dans cette guerre. Quiconque en mesure de porter une arme à feu devrait venir dans le Haut-Karabakh », estime un combattant interrogé par France 24.

Un appel entendu par la diaspora arménienne, dont plusieurs Franco-Arméniens. « Je me sentais si impuissant que je me suis dit que je devais y aller », affirme ainsi Sipan Koroghlian à France 24.

Les Arméniens du monde entier contribuent également financièrement au conflit : ils ont récolté plus de 150 millions d’euros en trois semaines.

Сommentaires:

Chargement ...