L’Allemagne refuse d’accepter la proposition de la Russie le déploiement de missiles à moyenne et courte portée

Berlin n’a pas partagé l’initiative du président russe Vladimir Poutine d’abandonner le déploiement de missiles à moyenne et courte portée (INF) en Europe.

L'Allemagne refuse d'accepter la proposition de la Russie le déploiement de missiles à moyenne et courte portée

Dans le même temps, l’Allemagne a pris la partie du secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg selon qui les appels de la Russie à un moratoire « n’inspirent pas confiance ». C’est ce qu’a déclaré le représentant du ministère allemand des Affaires étrangères Andrea Sasse.

Le diplomate a noté que la Russie « avait déjà annoncé plusieurs fois un tel moratoire dans le passé ».

Auparavant, le président russe Vladimir Poutine a qualifié le retrait américain du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (Traité INF) de « grave erreur » qui augmente les risques de déclencher une course aux armements de missiles. Le chef de l’Etat russe a exhorté à rechercher des programmes pour assurer la stabilité dans la région Asie-Pacifique sans le Traité FNI.

En outre, il a réaffirmé la volonté de la Russie de ne pas être la première à déployer des missiles de sol à moyenne et courte portée.

Сommentaires:

Chargement ...