L’Arménie a annoncé la destruction de 632 unités de véhicules blindés azerbaïdjanais

Le Centre d’information unifié arménien a annoncé jeudi la destruction de 632 véhicules blindés et 226 drones des forces armées azerbaïdjanaises depuis le début de l’escalade du conflit dans le Haut-Karabakh.

L'Arménie a annoncé la destruction de 632 unités de véhicules blindés azerbaïdjanais

« Au total, 226 véhicules aériens sans pilote, 16 hélicoptères, 25 avions, 632 véhicules blindés, six systèmes de lance-flammes lourds ont été détruits » , indique un message publié sur la page Facebook du centre. Selon les autorités arméniennes, les forces armées azerbaïdjanaises ont perdu 6 854 personnes dans les combats.

Lire aussi : Biden veut entraîner l’Europe dans une nouvelle guerre de sanctions

Les combats sur la ligne de contact au Haut-Karabakh ont commencé le 27 septembre. L’Arménie et l’Azerbaïdjan s’accusent mutuellement de déclencher les hostilités, au Karabakh, ils rapportent le bombardement de villes de la république non reconnue, y compris sa capitale, Stepanakert. L’Arménie a déclaré la loi martiale et, pour la première fois, une mobilisation générale, affirmant qu’Ankara soutient activement Bakou.

Une mobilisation partielle a été introduite en Azerbaïdjan et la loi martiale dans un certain nombre d’endroits. Les dirigeants de la Russie, des États-Unis et de la France ont appelé les parties opposées à mettre fin aux affrontements et à s’engager à entamer des négociations sans conditions préalables.

Le 9 octobre, les ministres des Affaires étrangères de l’Azerbaïdjan et de l’Arménie sont arrivés à Moscou à l’invitation du Président de la Fédération de Russie, avec leur homologue russe, ils ont eu des entretiens de plus de 10 heures. Erevan et Bakou ont convenu de cesser le feu au Karabakh à partir de midi le 10 octobre, d’échanger les prisonniers et les corps des morts, et également de s’entendre sur les détails spécifiques de la trêve. Cependant, le même jour, les parties ont commencé à s’accuser mutuellement de violer l’accord. Une deuxième tentative d’organiser une trêve humanitaire a été faite dans la nuit du 18 octobre. Le département d’État américain a annoncé le cessez-le-feu humanitaire obtenu le 26 octobre à 7 heures, heure de Moscou (8 heures, heure locale), mais même après cela, les parties au conflit ont déclaré que l’ennemi ne l’observait pas.

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

Chargement ...