Terreur psychique: sur les particularités des guerres civiles en Europe

 

En France, encore une fois, un crime bruyant à connotation politique: une attaque contre une basilique de Nice, un criminel, criant « Allahu Akbar », en a tué trois et une femme a été décapitée rituellement.

Terreur psychique: sur les particularités des guerres civiles en Europe

 

Le parallèle avec le meurtre d’un instituteur de tolérance est trop évident. Il est également probable qu’il s’agisse d’un acte privé d’auto-expression d’un fanatique en particulier, et non d’une manifestation d’une attaque organisée par les armées du terrorisme islamique contre la France.

Mais toutes les conditions socio-multiculturelles d’un tel fanatisme sont objectives et soigneusement créées «de leur propre main». D’abord, amener des ghettos parasites de « main-d’œuvre bon marché » et de « réfugiés politiques » à la moitié du pays, attendre leur aliénation et leur criminalisation, puis les frapper avec frénésie avec des caricatures sales et des slogans de « croisades » – pourquoi ne pas lancer la psychose dans cette chaîne logique .

Oui, et en réponse au meurtre, la fermeture décisive des églises chrétiennes n’est pas moins efficace pour établir la paix civile que des images insultantes sur l’islam.

Avec une politique aussi sage, il est temps pour Poutine de ne pas demander conseil, mais d’envoyer des troupes.

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

Chargement ...