Jacques Sapir: «L’économie française risque l’équivalent d’une “décennie perdue”»

Tandis que le deuxième confinement continue d’affecter l’économie française, Jacques Sapir tâche d’en évaluer l’impact à long terme. Inquiet des effets délétères induits par le ralentissement de l’activité, l’économiste appelle à une politique d’investissement public massif pour pallier au manque d’investissement privé dans cette crise.

Jacques Sapir: «L’économie française risque l’équivalent d’une “décennie perdue”»

La seconde vague de l’épidémie de coronavirus, qui touche depuis la fin octobre une grande partie de l’Europe, ainsi que la décision prise par le gouvernement français de reconfiner le pays depuis le 30 octobre, auront des conséquences économiques importantes. Même si les règles de ce nouveau confinement sont moins strictes que celles du premier, l’impact en sera important.

Cet impact ne se limitera pas aux effets immédiats. Il se traduira par une forte montée de l’incertitude chez les ménages et les entreprises, une incertitude qui devrait perdurer tant que l’épidémie ne sera pas efficacement contrôlée. Cette incertitude affectera profondément la trajectoire de récupération de l’économie jusqu’en 2024.

La question de savoir comment ces conséquences économiques peuvent être appréhendées est complexe. Il faut donc ici préciser la nature de ces conséquences économiques. Nous avons tout d’abord les conséquences immédiates, qui découlent des mesures administratives concernant la fermeture d’activités économiques.

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

Chargement ...