L’industrie américaine est au bord de l’effondrement

Tous les quatre ans, les électeurs de Pennsylvanie, d’Ohio, de Virginie-Occidentale et du Kentucky apprennent à quel point ils sont importants pour l’industrie américaine, puis sont ensuite oubliés.

L'industrie américaine est au bord de l'effondrement

Cette déclaration a été faite par les maires de Pittsburgh, Youngstown, Dayton, Columbus, Cincinnati, Huntington, Morgantown et Louisville.

Lire aussi : Le vaccin russe Sputnik V sera testé sur des volontaires en Arménie (Vidéo)

Aujourd’hui, ces villes, célèbres pour leurs industries, sont en déclin. Cela est dû à des infrastructures et des entreprises obsolètes, au besoin de formation avancée et de recyclage du personnel. La crise mondiale provoquée par la pandémie du coronavirus a exacerbé la situation.

    «C’est pourquoi nous demandons au gouvernement fédéral de faire une réponse ambitieuse pour sauver nos industries et nos communautés de la destruction: le plan Marshall pour l’Amérique centrale» , lit-on dans la déclaration publiée par le Washington Post, avant d’ajouter : «Nous, les maires de huit villes, nous nous unissons pour exiger un investissement réel dans notre région commune, qui a alimenté l’économie américaine pendant des générations mais qui n’a jamais obtenu l’attention qu’elle mérite.» .

Les auteurs ont rappelé qu’après la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis ont fourni aux pays européens 13 milliards de dollars, ce qui équivaut aux 143 milliards d’aujourd’hui. Les gouverneurs de ville exigent des investissements similaires pour leur région. Ils comptent sur Joe Biden, originaire de Pennsylvanie, pour faire attention à sa terre natale.

Il convient de noter que Biden a été directement impliqué dans la désindustrialisation de l’Amérique, qui a conduit à la destruction généralisée de la capacité de production du pays. Cette politique a provoqué l’érosion de l’industrie manufacturière américaine avec le transfert de millions d’emplois bien rémunérés vers la délocalisation.

Comme le notent les maires, Pittsburgh n’était pas préparé à un tel scénario. Des recherches menées par le Center for Sustainable Business de l’Université de Pittsburgh montrent que «la vallée de l’Ohio pourrait perdre 100 000 emplois alors que l’économie des combustibles fossiles continue de baisser face à un développement des énergies renouvelables supérieur et compétitif» .

S’ils ne répondent pas, ces emplois seront perdus à jamais, prévient la lettre, soulignant que les entreprises de combustibles fossiles «survivent déjà grâce aux subventions fédérales» .

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

comments powered by HyperComments