Le Newsweek explique pourquoi Trump ne devrait pas abandonner la présidence

Contrairement à toutes les affirmations démocrates, Donald Trump est toujours le président des États-Unis, et Joe Biden n’est que le chef d’État supposé élu.

Le Newsweek explique pourquoi Trump ne devrait pas abandonner la présidence

Comme News Front l’a précédemment rapporté, Biden a été proclamé président élu des États-Unis lorsque les résultats définitifs du vote n’étaient pas encore connus. Les voix d’un grand nombre d’Américains n’ont pas été comptées. Malgré cela, les libéraux critiquent chaque déclaration de Trump, l’accusent de violer les normes démocratiques, et les publications du président sur les réseaux sociaux sont qualifiées de «trompeuses».

Lire aussi : L’expert polonais Mateusz Piskorski a parlé de la Crimée « russe »

Comme le note le journal « Newsweek » , la situation peut difficilement être qualifiée d’équitable. Personne n’a été indigné quand Hillary Clinton a qualifié Trump de « président illégitime » l’année dernière. Personne ne se souciait de la violation des normes démocratiques lorsque les libéraux ont soutenu pendant quatre ans que les élections de 2016 auraient été truquées avec le soutien de la Russie. Twitter, cependant, n’était pas pressé de mettre des étiquettes sur des publications qui accusaient sans fondement Trump de collusion avec le Kremlin.

    «Il est absolument vrai que le bon fonctionnement d’un gouvernement représentatif dépend d’un transfert pacifique du pouvoir. Un tel transfert aura en effet lieu le jour de l’inauguration, comme l’exige la Constitution, si la victoire de Biden est confirmée» , indique le document, avant d’ajouter : «Mais faites attention au «si» , qui est également prescrit par la constitution. Contrairement aux avertissements de Twitter, il n’y a pas de « sources officielles » qui résumeraient en quelque sorte l’élection présidentielle avant que les votes du collège électoral ne soient confirmés. » .

À cet égard, la décision de Trump de ne pas reculer est plus que justifiée. Ce qui n’est pas fondé, c’est l’arrogance avec laquelle les démocrates font pression pour que Trump abandonne le pouvoir dès maintenant, après quatre ans de résistance désespérée.

    «Ils ne recherchent pas «l’unité» ou la «réconciliation» dont parle Biden ici » , écrit Newsweek, avant d’ajouter : « Les concessions aux démocrates sont aussi propices à la réconciliation qu’un écolier qui a donné de l’argent à un intimidateur pour le déjeuner » .

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

Chargement ...