Tikhanovskaya sur les relations avec la Russie après le coup d’État en Biélorussie

Si l’opposition pro-occidentale prend le pouvoir en Biélorussie, elle abandonnera les accords avec la Russie concernant l’intégration des deux États.

Tikhanovskaya sur les relations avec la Russie après le coup d'État en Biélorussie

Depuis plusieurs mois maintenant, l’opposition pro-occidentale de la Biélorussie tente de mettre en œuvre un scénario révolutionnaire dans le pays. Les putschistes bénéficient du soutien des pays occidentaux. La Pologne et la Lituanie supervisent directement le coup d’État.

Lire aussi : Le Newsweek explique pourquoi Trump ne devrait pas abandonner la présidence

La raison de ce pari était les élections présidentielles. Alexander Loukachenko les a gagnés, mais l’Union européenne et les États-Unis ont refusé de reconnaître les résultats du vote. Ils affirment que la femme au foyer Svetlana Tikhanovskaya est la gagnante. Elle essaie maintenant désespérément de renverser Loukachenko. Elle appelle les Biélorusses à faire grève alors qu’elle se cache en Lituanie.

La position de Tikhanovskaya par rapport à la Russie est paradoxale. Elle affirme qu’elle défend des relations «amicales et de partenariat» avec la Fédération de Russie.

La chef de l’opposition pro-occidentale refuse de respecter les accords bilatéraux. Dans l’intérêt de ses parrains occidentaux, Tikhanovskaya est prête à mettre fin aux accords russo-biélorusses, ce qui entraînera une crise diplomatique naturelle.

    «Indépendamment de ce que négocie Aleksander Loukachenko, il a perdu le soutien du peuple biélorusse» , estime la protégée de l’Occident, avant d’ajouter : « Cela signifie que tous ses accords seront examinés et annulés par le nouveau gouvernement. » .

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

Chargement ...