Les forces de sécurité dispersent des groupes de manifestants à Minsk (Vidéo)

Les forces de sécurité biélorusses entravent la conduite de marches de protestation de l’opposition locale dans différents quartiers de Minsk, ont déclaré des témoins oculaires.

Les forces de sécurité dispersent des groupes de manifestants à Minsk (Vidéo)

En particulier, selon eux, les forces de sécurité passent au peigne fin les cours des immeubles résidentiels du microdistrict d’Uruchye, où elles avaient auparavant réprimé le cortège de plusieurs centaines de partisans de l’opposition.

« Les voitures de la police de la circulation circulent de temps en temps dans le microdistrict, parfois plusieurs à la fois, elles contrôlent où il y a des tentatives de rassemblement pour l’action. S’il y a une activité, alors des fourgons de police et des minibus arrivent. Les responsables de la sécurité font le tour des cours à la recherche des personnes qui ont participé à l’action » , a déclaré l’interlocuteur de l’agence.

Des minibus avec des agents de sécurité et des véhicules de transport sont arrivés au centre commercial de Riga, ont ajouté d’autres témoins oculaires. Les partisans de l’opposition qui ont tenté de s’y rassembler ont fui dans le quartier, des minibus avec des agents de sécurité sont en service à plusieurs endroits. «Maintenant, les forces de sécurité passent au peigne fin les chantiers voisins», a déclaré l’un des témoins oculaires, notant que plus tôt dans ce microdistrict, plusieurs tentatives de l’opposition d’organiser une marche avaient été supprimées.

La même situation est observée dans le microdistrict de Kamennaya Gorka – là, les manifestants tentent de se rassembler près du centre commercial Green City, mais les forces de sécurité ne leur permettent pas de le faire.

La police n’a pas encore commenté les informations faisant état du nombre de personnes détenues lors des manifestations, ainsi que l’utilisation de gaz lacrymogène et de coups de semonce en l’air, dont des témoins oculaires écrivent sur les réseaux sociaux et les médias locaux.

Les actions de protestation en Biélorussie ont commencé le 9 août, immédiatement après les élections présidentielles, au cours desquelles, selon la CEC, Alexander Loukachenko a gagné pour la sixième fois, avec 80,1% des voix. L’opposition ne reconnaît pas ces résultats et considère Svetlana Tikhanovskaya comme la gagnante.

Les manifestations se poursuivent à ce jour, les plus importantes ont lieu le dimanche. Lors de la dispersion des manifestants, les forces de sécurité utilisent des gaz lacrymogènes, des canons à eau, des grenades assourdissantes et des balles en caoutchouc.

Selon les forces de l’ordre bélarussiennes, les manifestations se sont récemment radicalisées et sont passées des rues aux cours.

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

Chargement ...