Minsk a rendu compte des premières arrestations lors d’un rassemblement de protestation de l’opposition (Vidéo)

Les forces de sécurité biélorusses ont commencé à détenir des participants à un rassemblement non autorisé qui se déroule à Minsk, ont rapporté des témoins oculaires sur les chaînes Telegram.

Minsk a rendu compte des premières arrestations lors d'un rassemblement de protestation de l'opposition (Vidéo)

Pour aujourd’hui, l’opposition a prévu la soi-disant «Marche des voisins» au «format cour». Il était supposé que les participants se rassembleraient dans différentes parties de la ville et organiseraient des processions de district. Pendant ce temps, les mesures de sécurité ont été renforcées dans le centre de Minsk, les forces de sécurité ont pris le contrôle des principales places, la police de la circulation patrouille dans les rues, des équipements militaires et spéciaux ont été rassemblés.

Selon des témoins oculaires, des groupes de partisans de l’opposition se sont rassemblés dans les microdistricts d’Uruchye, de Vostok et de Brilevichi. Près des points de collecte le matin, plusieurs voitures d’agents de sécurité sont en service.

Dans certains endroits, les forces de sécurité procèdent à des détentions ponctuelles, en particulier à proximité de la station de métro Pushkinskaya et dans le microdistrict de Loshitsa.

L’action de protestation a également lieu dans la banlieue de la capitale biélorusse, dans le village de Borovlyany. Là, selon le portail tut.by, les forces de sécurité ont utilisé du gaz contre les manifestants et ont tiré en l’air.

La vidéo publiée par le portail montre une petite bagarre de plusieurs dizaines de manifestants avec les forces de sécurité. À un moment donné, un agent de sécurité tire en l’air, puis l’un des manifestants est emmené dans un véhicule spécial. Les manifestants ne se dispersent pas, puis le deuxième responsable de la sécurité pulvérise, vraisemblablement, du gaz pour faire reculer la foule. Les gens se sont progressivement éloignés, mais l’un des manifestants a tenté de prendre un bidon d’essence à l’agent de sécurité, mais il a été empêché et conduit dans un véhicule spécial.

Selon le centre de défense des droits humains « Viasna » non enregistré par les autorités, au moins 30 personnes ont déjà été détenues à Minsk et Borovlyany.

Les actions de protestation en Biélorussie ont commencé le 9 août, immédiatement après les élections présidentielles, au cours desquelles, selon la CEC, Alexander Loukachenko a gagné pour la sixième fois, avec 80,1% des voix. L’opposition ne reconnaît pas ces résultats et considère Svetlana Tikhanovskaya comme la gagnante.

Les manifestations se poursuivent à ce jour, les plus importantes ont lieu le dimanche. Lors de la dispersion des manifestants, les forces de sécurité utilisent des gaz lacrymogènes, des canons à eau, des grenades assourdissantes et des balles en caoutchouc.

Selon les forces de l’ordre biélorusses, les manifestations se sont récemment radicalisées et sont passées des rues aux cours.

Rejoignez News-Front sur FacebookVkontakte, et Telegram pour découvrir le meilleur de nos informations

Сommentaires:

Chargement ...